Commentaires 0 Favoris 0

La course à pied : Une activité pour tous!

Activité physique
Partager la ressource

Avec le temps chaud et la venue de l’été viennent plusieurs incontournables dont on s’ennuyait; le retour des coureurs dans les parcs, les trottoirs et les sentiers en est un de plus en plus populaire… Comme si le soleil donnait cet élan de motivation qu’il nous manquait pendant l’hiver pour enfiler nos chaussures et user le bitume un pas à la fois. Bien que la course extérieure puisse être pratiquée en toutes saisons, l’été est la période où les vacances et le beau temps permettent aux débutants d’expérimenter avec une nouvelle activité et de changer leurs habitudes de vie, et aux coureurs plus expérimentés d’établir de nouveaux objectifs.

Un sport pour tous?

De plus en plus de spécialistes de la santé s’entendent pour dire que la course peut être pratiquée par tous. Oui oui, par tous, peu importe l’âge, le poids ou l’expérience. Alors, il est temps de sortir vos espadrilles du placard et d’y ranger les raisons échappatoires utilisées jusqu’à maintenant!

Bien sur, si vous présentez des problèmes de santé ou des malaises physiques, il est grandement recommandé de rencontrer votre médecin ou un spécialiste pour une évaluation médicale. Si vous avez des douleurs musculo-squelettiques, il est tout indiqué de consulter un physiothérapeute qui pourra évaluer la cause de ces douleurs, les traiter, évaluer votre patron de course et vous donner des exercices appropriés pour prévenir des blessures dues à la course. 

Vous aimeriez courir mais manquez de motivation? Il est possible de prendre un temps avec vous-même pour la façonner. Celle-ci doit certainement venir de vous. Nul besoin d’être aussi grande que celle de votre collègue qui parcourt jusqu’à 50km de course par semaine pour battre son record personnel du dernier marathon.  Vous devez simplement vous fixer un objectif personnel et atteignable; que ce soit d’accomplir un premier 5km, courir avec vos petits-enfants, de se remettre en forme après un rendez-vous de suivi médical, de vous échapper de vos responsabilités pour faire le vide… Les raisons sont tout aussi nombreuses et personnelles qu’il y a de coureurs. 

 

Par où commencer?

Pour débuter un programme de course, il vous est nécessaire d’avoir une bonne paire de souliers de course. Inutile de ressortir la vieille paire d’espadrilles avec lesquelles vous avez accompli de nombreux exploits il y a vingt ans. Les matériaux qui composent la semelle ont perdu toutes leurs propriétés physiques. Tous les spécialistes s’entendent aussi pour dire qu’il est impératif de vous les procurer dans une boutique où les vendeurs sont spécialement formés pour vous conseiller en s’enquérissant du type de coureur que vous êtes, de vos objectifs et surtout qui vous regarderont courir avec votre équipement pour voir si vous formerez bonne équipe. 

 

La première course

Vient maintenant la première sortie. Combien de km ferez-vous? Combien de temps courrez-vous? Ceci est encore une fois très personnel. La règle d’or est la suivante: Allez-y GRADUELLEMENT. Puis, ajustez constamment votre progression selon votre niveau d’entraînement et la réponse de votre corps.
Faites de nombreuses sorties de courte durée. (3-6 fois par semaine, de 5-25 min)

Privilégiez des intervalles de course/jogging et de marche plutôt que de courir en continu. 

Des programmes de course adaptés à chaque type de coureur et développés par des professionnels existent dans la littérature sportive scientifique. Informez-vous auprès de spécialistes pour de plus amples informations.

Maintenant, allez-y et faites-le pour vous.

 «Si vous courez, vous êtes un coureur. Peu importe à quelle vitesse ou quelle distance. Ce n'est pas grave si aujourd'hui est votre premier jour ou si vous courez depuis vingt ans. Il n'existe aucun test à passer, aucun permis à gagner, pas de carte de membre à obtenir. Vous n’avez qu’à courir. »


- John Bingham

Geneviève Dumont-Carey

Physiothérapeute à domicile 

Graduée de l’Université de Montréal, Mme Dumont-Carey a débuté sa carrière en travaillant auprès d’une clientèle sportive et en clinique privée. Depuis maintenant 3 ans, elle privilégie le contact plus personnalisé de la pratique à domicile et offre des conférences sur la promotion de la santé physique et la prévention des blessures.

0 commentaire