Commentaires 0 Favoris 0

Vacances: Savoir décrocher

Épuisement professionnel Travail enrichissant Leadership
Partager la ressource

Décrocher, se «déconnecter» du travail... Certaines personnes diront: «plus facile à dire qu'à faire». La réalité est que pour bien des personnes qui occupent un poste de responsabilités, il peut être difficile de véritablement décrocher du travail lors de vacances. Certaines personnes y arrivent facilement et de façon presque naturelle, alors que d'autres ont plus de difficultés. La démarche qui suit propose quelques stratégies susceptibles de favoriser un vrai répit pendant cette période.

 

Identifier le bon moment


Dans la mesure du possible, tentez de planifier vos vacances, longtemps à l'avance, dans une période où il n'y a pas de projets importants en cours ou d'activités cruciales qui requièrent une importante contribution de votre part.

Partir dans un tel contexte n'est pas impossible. Toutefois, de telles circonstances risquent de vous exposer davantage à des interruptions fréquentes, du fait que malgré votre absence, vos collaborateurs pourraient avoir à communiquer avec vous pour différentes raisons. Interruptions qui pourraient potentiellement nuire à votre détente et contribuer à maintenir votre focus sur le travail.

Dans certains contexte, il faut se rappeler qu'il peut être parfois plus judicieux de remettre ses vacances à plus tard, à un moment où l'on pourra réellement décrocher et où l'on aura l'esprit plus en paix.

 

Organiser : déléguer à l'équipe et à la relève

Se préparer en identifiant les collègues et employés ayant le potentiel de faire avancer certaines choses en votre absence et avec qui partager des tâches qui doivent être réalisées.

Faites confiance aux personnes-clés et tentez d'organiser le travail avec des consignes et attentes claires de façon à les laissez vous montrer ce qu'ils sont capable d'accomplir pour vous supporter en votre absence.

 

Se garder une marge de manoeuvre avant son départ et à son retour

Dans les jours précédents vos vacances, tentez de ne pas planifier de rencontres ou rendez-vous pour vous donner le temps de finaliser vos dossiers, régler les détails de dernières minutes, gérer les imprévus ou les urgences qui pourraient survenir.

La même règle peut également s'appliquer au retour pour avoir le temps de reprendre le rythme, prendre connaissance et trier les courriels, s'asseoir aves ses collaborateurs pour se mettre à jour dans les dossiers et gérer les appels téléphoniques.

Avant même votre départ, il s'agit d'essayer de prévoir à votre agenda des conditions dans lesquelles vous pourrez faire un «atterissage» en douceur à votre retour. L'objectif de base étant de ne pas crouler sous la quantité de choses à faire et sous la pression dès le premier jour de retour.

 

L'utilisation des technologies mobile pendant cette période...


De nos jours, une majorité de gestionnaires et cadres ont des téléphones intelligents pour le travail, ce qui permet un accès facilité et quasi-instantané aux courriels, agendas, etc. Dans certains millieux, la facilité avec laquelle on peut être rejoint en tout temps permet difficilement de jouir pleinement du temps passé à l'extérieur du travail et de décrocher. Il est souhaitable, tout au long de l'année, de demeurer vigilant de l'utilisation que l'on fait de cette technologie afin que le travail n'envahisse pas complètement la vie personnelle et familiale.

Cependant, en période de vacances, période où l'on devrait se consacrer à décrocher et à centrer notre attention sur autre chose que le travail, il est souhaitable de faire une utilisation réfléchie et judicieuse de ces technologies. 

Certains ferment facilement leur téléphone et ordinateur portable pendant tout la durée de leurs vacances. D'autres préfèrent consulter leurs courriels, à certains intervalles, pour garder le fil et faciliter le retour. Toutefois, attention!

Bien qu'il ne faille que quelques minutes pour consulter ses courriels, on peut y penser longtemps par la suite.

Pour ceux qui ont du mal à décrocher et à ne pas être constamment «connectés», il s'agit de tenter de diminuer la fréquence à laquelle sont consultés les courriels. Puis, ultimement, pour ceux qui sont «accros», vérifier ses courriels quelques fois par semaine, pour avoir ensuite l'esprit libéré, vaudra mieux que se demander constamment si tout suit son cours normal et si une catastrophe n'est pas survenue.

Bref, tout est question de dosage ! Ce qu'il faut se rappeler c'est que c'est davantage l'excès, en période de vacances, qui peut devenir malsain...

 

En conclusion, autorisez-vous à décrocher !

Le stress, la fatigue, le rythme et la vitesse avec lesquels les choses se font et les informations circulent peuvent finir par «user» n'importe quelle personne qui ne s'arrête jamais ou que très rarement.

Rappelez-vous que vous avez la responsabilité de vous ressourcer. Cela vous permettra de revenir frais et dispo de façon à pouvoir faire preuve de positivisme, de créativité et conserver la capacité à prendre un recul en lien avec différentes situations au travail. Votre leadership n'en sera que rehaussé.

Finalement, une période de vacances représente un réel investissement pour votre santé, lequel peut même constituer un facteur de protection pour votre santé psychologique.

 

Bonnes vacances !

0 commentaire