Commentaires 0 Favoris 0

La retraite: une transition qui se prépare

Ouverture au changement Retraite
Partager la ressource

La retraite est un événement majeur. Elle marque un passage vers un nouveau mode de vie et constitue un changement important sur plusieurs plans : responsabilités, habitudes de vie, relations, identité, etc. Pour certains, cette période est attendue avec enthousiasme alors que pour d’autres, elle est appréhendée avec anxiété. Chaque personne vit sa retraite, à sa façon, avec ses sentiments, ses valeurs et sa vision de l’avenir. Toutefois, cette transition ne laisse personne indifférent et sollicite nos capacités à s’adapter.

 

Il est important de savoir que, lors du passage à la retraite et dans les mois suivants, des symptômes de stress, d'anxiété, un sentiment de perte ou de vide, des sentiments dépressifs et une diminution de l'estime de soi peuvent se manifester. Ces réactions sont normales et courantes puisque la retraite est un changement considérable. Cependant, ces différentes réactions peuvent être atténuées dans le contexte où les changements à venir ont été anticipés, compris et préparés à l'avance. En fait, il est reconnu que le succès de la transition « vie au travail / vie à la retraite » dépend en grande partie de l'attention que nous portons à sa préparation. Voici les principaux aspects à considérer :

 

PRENDRE DU TEMPS POUR RÉFLÉCHIR ET DÉTERMINER NOS PROJETS

Le passage à la retraite va changer l'équilibre qui existait jusque là dans notre vie. Il est possible de se préparer à établir un nouvel équilibre en prenant le temps d'identifier comment nous allons occuper et organiser notre temps : Comment va t-on structurer nos journées au quotidien ? Quels loisirs et quelles activités va t-on pratiquer ? Quels intérêts a t-on ou va t-on développer ? Quelles sont nos habiletés ou aptitudes qui pourraient être mises à profit dans une nouvelle occupation ? Quels projets va-t-on entreprendre ? Plutôt que d'improviser au moment de la retraite, il est souhaitable de déterminer, avant celle-ci, ce qu'on souhaite faire et même de commencer à s'investir dans de nouvelles activités et de nouveaux intérêts. De cette façon, le sentiment de vide, qu'on pourrait ressentir une fois qu'on aura définitivement quitté son milieu de travail et que le rythme de nos journées aura complètement changé, pourra être plus facilement comblé.

 

DIVERSIFIER NOS SOURCES DE VALORISATION PERSONNELLE

Se retirer d'un emploi et d'une fonction amène inévitablement certaines pertes par rapport à l'identité, au rôle, au statut, à l'appartenance à une organisation, etc. Il est primordial, en préparation de la retraite, d'identifier des projets et activités dans une autre sphère de vie que celle du travail qui contribueront à nous procurer un sentiment d'accomplissement et à donner un sens à notre vie. Il est essentiel de savoir que des ajustements seront à faire en vue de trouver un nouveau statut et de nouveaux défis à travers lesquels nous ressentirons de la satisfaction personnelle.

 

DISCUTER DE LA RETRAITE AVEC NOTRE CONJOINT(E)

L'équilibre conjugal peut également être bousculé à la retraite. La présence continue d'un(e) conjoint(e) à la maison peut créer des tensions et irritations. Il est donc important de discuter des projets et attentes de chacun face à l'autre en ce qui concerne la façon de vivre la retraite : Quels seront les projets de couple ? Est-ce que le partage des rôles et responsabilités sera redéfini ? Comment va t-on respecter la liberté de chacun ? Un nouveau cadre de vie est à déterminer et il est facilitant d'aborder ces questions avant la retraite.

 

CRÉER ET ENTRETENIR UN RÉSEAU SOCIAL

Bien sûr il sera possible de garder contact avec nos collègues, mais en plus, il est fortement recommandé de développer des relations avec des personnes à l'extérieur du travail pour répondre à nos besoins sociaux une fois la retraite arrivée. Pour éviter un sentiment d'isolement au moment de ce passage, il est nécessaire de créer et entretenir un réseau social de personnes qui ont des intérêts semblables aux nôtres et qui partagent nos activités. Commencer avant la retraite à établir un cercle social hors travail est important puisqu'une certaine solitude pourrait émerger au moment où il n'y aura plus le contact quotidien avec les collègues de travail. Cet aspect est encore plus crucial à développer lorsqu'on vit seul(e). Par ailleurs, si on se retrouve seul(e) à la retraite à la suite du décès de notre conjoint(e) ou à la suite d'une séparation, cette période d'adaptation peut être plus critique. Il faudra faire face à la perte et au deuil, puis apprendre à vivre seul(e) et à apprivoiser la solitude. Un réseau social supportant fera alors toute la différence pour aider à traverser cette période de transition.

 

ÉCHANGER AVEC DES PERSONNES QUI ONT DÉJÀ PRIS LEUR RETRAITE

Le vécu de chacun est différent lors du passage à la retraite. Toutefois, discuter avec des personnes déjà retraitées permet d'anticiper certains impacts et de prendre conscience de ce qu'on pourrait être amené à vivre lors de cette transition. Ceci peut aider à se mettre en mouvement pour préparer sa retraite, puis voir comment on envisage s'y prendre face aux ajustements qui seront à faire. En définitive, il faut se rappeler qu'un certain temps est nécessaire pour s'adapter à cette nouvelle réalité, réorganiser sa vie, puis apprécier pleinement cette nouvelle étape de vie.

 

Dominique Champoux M.Ps., psychologue

0 commentaire