Commentaires 0 Favoris 0

Communiquer pour mieux se comprendre, une histoire de neurones ?

Équilibre Accomplissement personnel Capacité d'aimer la vie Résilience Souplesse Stress
Partager la ressource

Nos façons de communiquer, notre perception et notre compréhension des messages envoyés et reçus sont dirigées par notre cerveau, un peu comme un pilote qui décide de sa manière de rouler. Assez simple à saisir… Ce qui l’est moins par contre, c’est que notre cerveau a des « préférences de fonctionnement » qui sont en partie déterminées génétiquement ! Nos préférences cérébrales façonnent donc jusqu'à un certain point notre personnalité de même que nos façons de communiquer et d’agir dans notre vie. Avez-vous remarqué que « ça clique » ou « on s’adonne » mieux avec certaines personnes, alors qu’avec d’autres les relations sont souvent plus difficiles ? Que parfois des parents plutôt « pacifiques » ont accouché d’un petit « guerrier » ? Que dans un groupe, une équipe ou une famille nous pouvons retrouver une diversité de personnalités, par exemple des fonceurs, des sages, des imaginatifs, des artistes, des planificateurs ou des coopératifs ?

 

L'Inventaire des préférences

Plusieurs modèles ont été élaborés au cours des années pour définir les différents types de personnalités. Un des modèles les plus connus est celui de Ned Herrmann sur les dominances cérébrales, basées sur quatre zones de notre cerveau et représentées par quatre couleurs.

Voici en version résumée les caractéristiques des personnalités de type BLEU, VERT, ROUGE et JAUNE qui correspondent à quatre parties du cerveau.

Avant de commencer, une mise en garde s'impose : il s'agit ici de préférences et non de critères absolus. Et l'objectif n'est pas de porter un jugement sur les autres mais plutôt d'apprécier les différences.

Une fois ces différences nommées, nous pouvons ajuster nos communications afin de susciter l'intérêt chez l'autre et encourager une compréhension mutuelle.

 

Le BLEU ou le MOI RATIONNEL

  • Aime : étudier, quantifier, manipuler l'argent et les chiffres.
  • Tend à être : logique, critique, rationnel, froid dans ses réactions.
  • Place à l'amélioration : son empathie, son côté interpersonnel.
  • Apprécie dans les communications : des informations courtes, claires et précises, des idées bien articulées et présentées logiquement, des données et graphiques avec des faits, des analyses critiques.

 

Le VERT ou le MOI PRUDENT

  • Aime : terminer les choses, élaborer les procédures.
  • Tend à être : prévenant, fiable, organisé, ponctuel, ordonné, insécure.
  • Place à l'amélioration pour : sa tolérance, sa spontanéité.
  • Apprécie dans les communications : des informations claires, précises et détaillées, des plans d'action détaillé, des clarifications sur les procédures, des communications écrites avant une rencontre, sur rendez-vous seulement!

 

Le ROUGE ou le MOI RESSENTI

  • Aime : enseigner, dialoguer...beaucoup, faire de la place au ressenti.
  • Tend à être : émotionel, expressif, sensible, serviable.
  • Place à l'amélioraiton pour : sa fermeté.
  • Apprécie dans les communications : les discussions en groupe et les consensus, le contact visuel et chaleureux, une approche harmonieuse.

 

Le JAUNE ou le MOI EXPÉRIMENTAL

  • Aime : imaginer, supposer, spéculer, prendre des risques, transgresser les règles, être impressionné.
  • Tend à être : fringuant, joueur, curieux.
  • Place à l'amélioraiton pour : sa rigueur, son souci du détail.
  • Apprécie dans les communications : les grandes lignes uniquement, des exemples métaphoriques et des éléments visuels, la possibilité de penser de façon créative, « out of the box ».

 

Quelles sont vos couleurs?

Quelles sont vos préférences? Est-ce que vous vous reconnaissez?

De façon générale, dans la population, 58% des gens ont deux couleurs dominantes, c'est-à-dire avec lesquelles ils sont à l'aise, et 34% en ont trois.

Suite à cette brève description de chaque couleur, vous comprendrez que certaines relations peuvent devenir plus facilement difficiles. Par exemple entre le BLEU et le ROUGE et entre le VERT et le JAUNE. Une personne de dominance ROUGE peut avoir la perception d'un gestionnaire de dominance BLEU comme étant une personne sans cœur alors que celui-ci la considèrera comme trop sensible et émotive.

En résumé, l'important c'est d'abord de se connaitre et de mieux comprendre que les différences représentent la richesse de la diversité.

 

En conclusion

Enfin, et ceci est la bonne nouvelle, le cerveau est « malléable » et toujours prêt à apprendre! Ceci veut dire que si vous faite le choix de sortir de votre zone de confort pour développer une couleur moins présente, c'est possible. On dit que nous n'utilisons que 10% de notre capacité cérébrale alors admettons qu'il reste de la place au développement! Ça demande de la volonté, un peu de temps et de l'énergie. Et ça s'appelle changer une habitude.

Si vous avez besoin d'être accompagné dans vbotre démarche pour améliorer vos communications avec un collègue de travail, un ami ou un membre de votre famille, n'hésitez pas à faire appel à un psychologue grâce à Mon Allié Santé. 

 

Alain Ponsard

Formateur, conférencier, consultant et coach

Diplômé de 3ième cycle en Administration des entreprises, et certifié Interqualia™, Herrmann™ et StressMap™ sur des thèmes reliés à la santé, la sécurité et au mieux-être, M. Ponsard aide les organisations à développer des stratégies personnalisées afin d'optimiser la mobilisation des individus et des équipes de travail.

0 commentaire