Commentaires 0 Favoris 0

Prévenir la frustration sur la route

Résilience Souplesse Stress Gestion des émotions
Partager la ressource

Durant la période estivale, de nombreux chantiers et zones de travaux ont fait leur apparition sur nos routes. Or, un tel contexte jumelé au fait qu’il y a habituellement en septembre une reprise de plusieurs activités et une augmentation du nombre de déplacements sur les routes, il est possible d’anticiper des conditions routières difficiles près des centres urbains. Pour plusieurs personnes, la route est peut-être déjà source d’irritation et de stress (ou elle le deviendra prochainement) et bien des gens devront s’armer de patience.

 

Les situations irritantes sur la route

Voici les principales sources d'irritation chez les conducteurs :

  • Des travaux, un incident ou un accident ralentissent la circulation ou entraînent un bouchon ;
  • Un conducteur change soudainement de voie juste à devant vous sans avoir signalé son intention de le faire ;
  • La circulation est bloquée, mais un conducteur passe par l'accotement pour passer devant vous ;
  • Un conducteur talonne l'arrière de votre véhicule depuis plusieurs minutes ;
  • Le conducteur derrière vous klaxonne parce que vous avez été distrait quelques secondes ;
  • Après vous être arrêté à un feu rouge, le conducteur à côté de vous démarre plus vite pour vous dépasser ;
  • Le passager de votre véhicule émet des commentaires sur votre façon de conduire et s'impatiente ;
  • Un conducteur se faufile pour prendre la place de stationnement que vous attendiez ;
  • Un piéton termine de traverser lentement une intersection et vous manquez le feu vert, etc.

De plus, le partage de la route entre différentes catégories d'usagers telles que les automobiles, les motocyclistes, les véhicules lourds et les vélos n'est pas toujours évident. Le fait que chacun se déplace à des vitesses différentes et dans un cadre différent peut être une source potentielle de frustration.

 

La clé : rester calme et courtois

Voici des conseils pour vous aider à prévenir les sentiments de frustration pendant vos déplacements.

  • Vous êtes pris dans un bouchon, rappelez-vous qu'à défaut de contrôler la circulation, vous pouvez contrôler votre attitude et votre façon d'y réagir.
  • Essayez de centrer votre attention sur autre chose que le fait que vous « êtes pris, que ça n'avance pas, que vous êtes en retard... » (faites attention au cours de vos pensées et évitez les pensées qui ne font qu'alimenter votre frustration), écoutez de la musique relaxante ou divertissante, faites quelques étirements et bougez.
  • Soyez conscient de votre état d'esprit avant de prendre place dans votre véhicule. Concentrez-vous sur la tâche devant vous, soit d'arriver à destination en toute sécurité. Rappelez-vous qu'il est préférable de ne pas prendre le volant si vous êtes très irrité ou en colère.
  • Si vous devenez irrité ou impatient pendant que vous conduisez, tentez de vous calmer. Prévoyez du temps pour évacuer votre frustration. Vous ne pouvez pas changer la situation pendant que vous êtes au volant.
  • Planifiez vos déplacements : sachez comment vous rendre à destination, combien de temps il vous faudra pour parcourir le trajet et prévoyez plus de temps pour les imprévus. Lorsque vous ne savez pas où vous allez, vous pouvez conduire de façon inégale, ce qui peut être irritant pour les autres et faire en sorte que des conducteurs peu patients vous manifestent de l'agressivité. Si vous êtes en retard, n'oubliez pas qu'il vaut mieux arriver à destination sain et sauf que de ne pas y arriver du tout.
  • Respectez les limites de vitesse et la signalisation. Puis, face aux mauvaises manœuvres des autres, accordez-leur le bénéfice du doute, ne vous sentez pas personnellement visé et surtout ne réagissez pas avec colère.
  • Ne klaxonnez que si cela est absolument nécessaire et faites-le doucement.

 

Que faire face aux conducteurs agressifs ?

La conduite agressive est l'expression utilisée pour désigner les gestes agressifs de la part de conducteurs. Ce phénomène s'exprime par des comportements comme le talonnage, les changements de voie dangereux, les vitesses excessives, les coups de klaxon, les gestes obscènes et les paroles désobligeantes et grossières.

Voici des conseils pratiques pour vous aider dans ce type de situations.

  • Éloignez-vous des conducteurs irrités; leur comportement peut être imprévisible. Il est préférable d'éviter tout contact visuel avec eux, car certains peuvent percevoir ce geste comme une menace, une tactique d'intimidation ou une invitation à se bagarrer.
  • Si un conducteur vous suit de trop près, ne freinez pas brusquement. Signalez à l'aide de votre clignotant, puis rangez-vous sur le côté pour lui permettre de vous dépasser.
  • Si vous faites une erreur ou que vous coupez accidentellement un autre véhicule, excusez-vous en faisant un geste courtois.
  • Ne faites pas de gestes grossiers qui pourraient insulter les autres conducteurs. Ils pourraient réagir de manière agressive ou même envenimer la situation.
  • Si vous vous sentez menacé, allez chercher de l'aide. Si un conducteur en colère vous suit ou cherche la bagarre, ne sortez pas de votre voiture. Appelez la police ou rendez vous à un endroit où il y a des gens. Allumez vos phares et klaxonnez pour attirer l'attention.

 

En conclusion

Dans la circulation quotidienne, concentrez-vous sur la sécurité et faites ce qui est en votre pouvoir afin d'éviter de vous retrouver dans une interaction agressive avec un autre conducteur. Votre qualité de vie sur la route s'en trouvera ainsi améliorée. Bonne route !

0 commentaire