Commentaires 0 Favoris 0

Souffrez-vous de troubles affectifs saisonniers ?

Capacité d'aimer la vie Bien-être Gestion des émotions
Partager la ressource

Chaque automne et chaque hiver, beaucoup de personnes sont non seulement cafardeuses, mais elles présentent également tous les symptômes de troubles affectifs saisonniers. Cette dépression clinique associée à l’insuffisance de lumière touche plus d’un demi-million de Canadiens chaque année. Bien que la cause des troubles affectifs saisonniers ne soit pas encore cernée, nous savons que les variations saisonnières de clarté et de température ont un effet biologique sur les hormones du cerveau et sur leurs fonctions. Les symptômes réapparaissent chaque hiver ; ils débutent de septembre à novembre pour durer jusqu’en mars ou avril. Ces dérèglements peuvent se manifester par de légers symptômes ou encore peuvent entraver considérablement la vie de tous les jours. Les recherches ont indiqué que bien que les troubles affectifs saisonniers semblent constituer une dépression de type physique, une thérapie cognitivo-comportementale est également salutaire pour combattre les nombreuses visions négatives de la pensée qui accompagnent si souvent la dépression. La photothérapie, telle que la « thérapie à la lumière vive » ou, la thérapie au moyen d’antidépresseurs, peuvent être efficaces pour réduire ou éliminer les symptômes associés aux troubles affectifs saisonniers. Au Sunnybrook Health Science Centre à Toronto, les chercheurs impliqués dans le programme des troubles de l’humeur examinent également l’éventualité d’un régime alimentaire pour contrer ce type de dépression.

 

Voici quelques conseils pour lutter contre le cafard que nous pouvons avoir l'hiver ou contre les troubles affectifs saisonniers plus graves.

  • Étudiez les effets de l'hiver et des troubles affectifs saisonniers pour en connaître les symptômes, le traitement et les conséquences sur la vie quotidienne.
  • Le fait d'être conscient du problème allège quelque peu les sentiments de détresse que l'on éprouve durant cette saison. Connaissez vous vous-même, connaissez vos humeurs et votre énergie afin de garder le sens des proportions.
  • Essayez de rester physiquement actif en planifiant des activités avant que la saison ne débute. Trouvez une activité de plein air qui vous plairait pendant cette période, tel que le patinage, le ski ou la marche. L'exposition à la lumière naturelle et l'effort physique favoriseront une sensation de bien-être.
  • Laissez pénétrer de la lumière naturelle autant que possible dans votre milieu. Profitez de chaque rayon de soleil pendant ces mois, que ce soit en sortant ou en vous asseyant à une fenêtre ensoleillée.
  • Les troubles affectifs saisonniers ne sont pas encore parfaitement compris, mais les statistiques indiquent que près de 3% de la population canadienne souffre de cet état dépressif. Si vous êtes plus que légèrement déprimé, n'hésitez pas à demander de l'aide.

Êtes-vous plus déprimé que ne le justifient les longs mois d'hiver ? Communiquez avec Mon Allié Santé, des professionnels sont là pour vous aider.

 

Source : D.M. Beach

© 1997 DataQuest Research and Planning Consultants

 

Symptômes des troubles affectifs saisonniers : tristesse, manque d'énergie, difficultés à se réveiller, diminution de la vie sociale, baisse de la libido, irritabilité, manque d'optimisme, goût prononcé pour les sucreries, besoin accru de sommeil, incapacité de concentration, gain de poids, apathie.

Sites Web et Newsgroups pour les troubles affectifs saisonniers :

Sites Web :

http://www.newtechpub.com/phantom/contrib/sad.htm

http://www.psychiatry.ubc.ca/mood/md_sad.html

http://144.82.61.231/home/depts/prt/leaflets/6sad.htm

http://www.nyx.net/-1puls/sadbks.html

Newsgroups :

alt.support.depression

alt.support.depression.seasonal

0 commentaire