Commentaires 0 Favoris 0

Avoir un dos en santé : un travail au quotidien

Activité physique Posture
Partager la ressource

Peu importe le milieu de travail, lorsqu’on questionne les travailleurs sur leur bien-être physique dans leur emploi, les problèmes de maux de dos et de cou sont si fréquents qu'ils peuvent donner l’impression d’être presque aussi virulents que la grippe en haute saison ! Que l’on travaille assis à un bureau, debout sur un plancher de béton, dans de multiples positions changeantes ou à soulever des charges, chaque milieu de travail voire chaque tâche comporte ses risques de blessures.


La conscience corporelle des postures de travail

Bien entendu, ces blessures ont des degrés d'intensité différents, de l'entorse lombaire due à un faux mouvement à la douleur chronique insidieuse qui rend difficile de terminer sa journée. Ces maux de dos sont indésirables pour leurs répercussions autant sur la vie personnelle que professionnelle.

Nul n'est à l'abri de ces blessures. Même lorsqu'un poste de travail a reçu les ajustements ergonomiques nécessaires, si ce poste n'est pas utilisé comme il se doit et que le travailleur y adopte la même posture que celle qu'il a en décompressant chez lui à la fin de sa journée de travail, il présente le même risque de développer des douleurs.

Un poste de travail ergonomique permet de diminuer le risque de blessure mais il ne vaut pas son pesant d'or si son utilisateur ne développe pas une conscience corporelle dans ses postures de travail.

 

Comment développer cette conscience ?

Tout un chacun a la capacité innée de se faire une image mentale de l'endroit où se trouve un de ses membres dans l'espace et par rapport au reste de son corps, en plus de la capacité de ressentir leur tonus musculaire. C'est ce qu'on appelle la proprioception. Les artistes de cirque et les maîtres de yoga ont réussi à développer cette capacité à l'extrême et ainsi tenir en équilibre dans des positions acrobatiques spectaculaires!

La proprioception est importante au travail. Si votre collègue prenait une photo de vous dans votre posture de travail habituelle, pourriez-vous deviner dans quelle position sera chacun de vos membres ? Quels défauts ressortiraient? Auriez-vous le dos courbé ? La tête projetée vers l'avant ? Le tronc affaissé ? Les épaules enroulées ?

Malheureusement, dans la vie de tous les jours, le cerveau a de nombreuses autres préoccupations plus prioritaires les unes que les autres, ce qui le pousse à ignorer les signaux de proprioception que le corps lui envoie. À la longue, le cerveau peut en venir à perdre toute conscience de ces postures jusqu'à ce que le corps « décide » de passer à un niveau de signal supérieur et commence à envoyer des symptômes de douleur. Ceux-ci sont émis par le corps pour nous avertir qu'il y a un fonctionnement non-optimal de cette région. Une douleur ne vient jamais seule; une foule d'informations l'accompagne si on y est attentif.

 

Quel est le type de douleur ressentie ?

Est-ce une brûlure qui témoigne d'une fatigue musculaire ? Un poids qui est signe d'une accumulation de pression dans cette région ? Un choc électrique qui signifie qu'un nerf est irrité ? Un étirement qui indique que vous demandez un effort à un muscle ou une articulation qui se trouve déjà dans une position étirée ?

 

Cette douleur, à quel moment est-elle ressentie ?

Est-ce en vous levant de votre chaise ? Après 20 minutes ou sept heures de travail ? En vous penchant vers l'avant? Lorsque vous soulevez une charge d'un certain poids ? En utilisant l'ordinateur, une caisse enregistreuse ou en écrivant ?

 

À ce moment-là, quelle est la position de votre corps ?

Êtes-vous debout en appui sur une jambe et déhanché? Avez-vous le dos cambré ? Le tronc en torsion ? Les épaules surélevées à cause du stress ? Les genoux en extension et le dos rond lors d'un effort penché vers l'avant ? 

 

Toujours à ce moment, quelle région de votre corps travaille musculairement ?

Sentez-vous que les muscles de votre dos travaillent au-delà de leur force ? Vos épaules sont-elles dures comme de la roche lorsque vous êtes à l'ordinateur ? Les muscles de votre nuque sont-ils hyper-compressés lorsque votre patron vient vous parler ? Vos abdominaux sont-ils complètement relâchés dans toutes ces positions ?

 

Si vous essayez de changer la façon de faire ce même mouvement en faisant travailler d'autres muscles, cela soulage-t-il votre douleur ?

Si vous contractez les cuisses et les fessiers en vous penchant vers l'avant, que ressentez-vous dans votre dos qui brûlait ? Si vous laissez retomber les épaules naturellement, la tension dans votre nuque diminue-t-elle ? Si vous vous grandissez et favorisez un léger tonus de vos muscles du tronc, sentez-vous que la compression dans votre dos diminue ou que vos épaules se repositionnent ?

Et si à travers cela, vous vous accordiez le temps de prendre de bonnes respirations pour bien oxygéner vos muscles et relâcher ceux qui deviennent sournoisement tendus ?

 

En conclusion

La plupart des douleurs au dos peuvent être évitées par l'adoption de bonnes postures de travail. Cela ne demande pas plus de temps mais plutôt de développer une capacité à reconnaître ses propres mauvaises habitudes et de déployer un effort conscient pour les changer heure par heure. L'effort requis s'amenuisera avec le temps et vous serez le premier à en bénéficier!

 

Geneviève Dumont-Carey, Physiothérapeute à domicile

Graduée de l'Université de Montréal, Mme Dumont-Carey a débuté sa carrière en travaillant auprès d'une clientèle sportive et en clinique privée. Depuis maintenant 3 ans, elle privilégie le contact plus personnalisé de la pratique à domicile et offre des conférences sur la promotion de la santé physique et la prévention des blessures.

0 commentaire