Commentaires 0 Favoris 0

Rester actif... même en hiver !

Activité physique
Partager la ressource

Avec le froid glacial des dernières semaines, il peut être difficile de demeurer actif à l’extérieur, et encore davantage de le devenir. Or, en étant bien informé, il est possible d’être confortable en plein-air, même avec les températures froides qui marquent le début de l’année. Alors, que vous cherchiez de nouvelles activités pour atteindre vos résolutions de 2015 ou simplement des idées pour demeurer actif pendant l’hiver, cette publication pourra vous inspirer. Vous y trouverez des suggestions d’activités accessibles à tous ainsi qu’une section vous aidant à pratiquer celles-ci au chaud.

 

La marche nordique 

La marche nordique – dont l’équivalent anglais est nordic walking – est très peu connue en Amérique du Nord et au Québec. En Europe, cependant, elle est très populaire. Elle est née dans les pays scandinaves à la fin du XXe siècle.

La marche nordique est une marche sportive qu’on pratique avec des bâtons pour favoriser la propulsion, un peu comme en ski de fond.

De cette façon, tous les principaux groupes musculaires et articulaires du corps sont à l’œuvre, ce qui en fait un exercice beaucoup plus efficace que la marche conventionnelle.

En effet, d’après des tests, cette technique augmente de 20 à 50 % la consommation d’oxygène et de calories. De plus, 30 minutes de marche nordique équivalant à 50 minutes de marche conventionnelle quant à la consommation d’énergie.

On raconte également que la marche nordique réduit le stress subi par les genoux par rapport au jogging, que les bienfaits de cette discipline sportive sont énormes, tels que la perte de poids, l’amélioration de l’activité cardio-vasculaire, la tonification des muscles et la réduction de la tension aux articulations grâce aux bâtons.

La technique de la marche nordique est simple : on insère ses mains dans les dragonnes des bâtons et on marche à un rythme naturel, à grands pas, le corps penché vers l’avant.

On avance la main droite ouverte et détendue en même temps que le pied gauche. À ce moment, le bâton droit traîne au sol. Puis, on referme la main sur la poignée du bâton, on prend appui sur celui-ci et on le « pique » au sol, se propulsant vers l’avant, et ainsi de suite.

Cette technique élémentaire doit cependant être bien pratiquée pour être efficace.

On marche plus vite, on gagne de la stabilité et l’on adopte automatiquement une bonne posture, les épaules relâchées vers le bas, le dos droit.

La marche nordique ne se pratique pas sur le bitume ni sur le béton, alors il faut éviter les surfaces asphaltées.

Les bâtons de marche nordique doivent être légers, résistants et flexibles pour absorber les chocs. Ils sont faits de fibre de carbone ou de fibre de verre et autres matières composites. L’aluminium est déconseillé parce qu’il est trop fragile et qu’il n’est pas assez flexible. Au moment d’acheter vos bâtons, consultez le vendeur pour choisir le poids, le matériel et la longueur appropriés.

Finalement, la marche nordique est une forme d’exercice qui convient à tout le monde, elle est peu coûteuse et très agréable à pratiquer.

 

La raquette

La raquette à neige est une activité simple, accessible et qui augmente en popularité chaque année. On remarque une réelle effervescence quant à sa pratique au cours des dernières années.

  • Activité simple ne nécessitant aucun apprentissage technique.
  • Accessible aux gens de tout âge, quelle que soit leur condition physique (choisir le terrain, le dénivelé et la longueur de la randonnée en conséquence).
  • Sport se pratiquant au rythme désiré, en solo ou en groupe.
  • L’achat de raquettes est peu coûteux.
  • Sport sollicitant l’ensemble du corps.
  • Augmente la capacité cardiovasculaire et tonifie les muscles des membres inférieurs.
  • Les bâtons permettent un meilleur appui et un meilleur équilibre. Les muscles des bras et des abdominaux sont également sollicités.
  • La dépense calorique de la raquette est plus de trois fois plus élevée que celle de la marche.

 

Comment rester au chaud

Si vous êtes du genre frileux et que le froid vous empêche de pratiquer des activités hivernales, voici quelques trucs qui vous aideront à conserver votre chaleur et à la garder en équilibre. Pour ce faire, il faut bien sûr porter des vêtements adéquats, mais aussi savoir comment économiser sa chaleur et maximiser le gain de chaleur apporté par l’exercice et les aliments.

 

Comment s’habiller

  • Le système des multicouches (plusieurs épaisseurs de tissus ou de vêtements) est le plus efficace pour conserver la chaleur.
  • Les fibres synthétiques conservent mieux la chaleur que les fibres de coton.
  • La laine a aussi la propriété de garder le corps au chaud.
  • Certains tissus sont imperméables (toile cirée, nylon traité à l’uréthane, PVC, etc.) et d’autres sont très efficaces parce qu’ils empêchent l’humidité de pénétrer tout en laissant échapper les vapeurs d’eau (Gore-Tex, Helly Tech, Climate, etc).

Plus on maintient son corps au chaud, plus la chaleur circulera jusqu’aux pieds et jusqu’aux mains. Déterminez vos besoins et choisissez des vêtements faits de tissus qui conviennent à l’activité physique pratiquée.

Enfin, en espérant que ces suggestions vous inspirent à sortir à l’extérieur et à apprécier l’hiver !

 

Tiré de Plaisirs d’hiver
Ministère de l’Éducation, Loisir et Sport du Québec

Pour plus d’informations : http://www.mels.gouv.qc.ca

0 commentaire